Quelles sont les précautions à prendre avant de vendre sa pharmacie ?

pharmacie

Il existe de nombreuses raisons poussant à céder son officine de pharmacie : déménagement à l’étranger, retraite, changement de vie, etc. Pourtant, c’est une opération complexe à ne pas faire à la hâte. Eu égard à l’augmentation du nombre de pharmacies en ligne, peu de gens peuvent s’intéresser à une officine. Il faut donc prendre quelques précautions pour pouvoir présenter votre pharmacie de manière convaincante et rassurante.

Évaluer votre officine de pharmacie à un meilleur prix

La fixation de prix se place en amont de toutes les préparations à une cession de pharmacie. Bien que certains propriétaires optent pour une simple comparaison, c’est-à-dire se référer sur une officine venant d’être vendue récemment, pour déterminer leur prix, il est fortement déconseillé de procéder ainsi car vous pouvez-vous tromper dans de nombreuses choses. Il est mieux de suivre les techniques analytiques imposées. Vous avez deux choix, soit le calcul en fonction du pourcentage par rapport aux chiffres d’affaires soit le calcul basé sur l’EBE (Excédent Brut d’Exploitation).

À part la procédure analytique, les données factuelles ont une incidence sur le prix de votre pharmacie. Vous allez tenir compte de la situation de votre officine comme son emplacement (centre-ville ou non), la proximité d’un centre médical, centre commercial, hôpital, le nombre de pharmacies dans la zone géographique, etc. Une pharmacie localisée dans la métropole et dotée d’un grand parking aura sûrement un prix plus élevé comparé à celle située dans un quartier périphérique et loin des centres médicaux. L’important pour l’évaluation, c’est de confier cette tâche à un expert-comptable ou un avocat spécialisé. Un professionnel vous indiquera le meilleur prix en respectant à la lettre les lois imposées et les règlements de vente. Vous pouvez visiter le site de pod.fr pour plus d’informations.

Fournir les bonnes informations au futur acheteur

Hormis la fixation de prix, il est en outre essentiel de savoir les informations complètes à fournir à votre futur acheteur. Vous devez préparer en avance tous les documents nécessaires pour les convaincre et pour pouvoir répondre à leurs questions. Comme les acheteurs vont investir dans de fonds de commerce, ils doivent avoir un renseignement complet sur le potentiel économique de la pharmacie. La transparence totale est, en effet, requise. Il vous faut avoir en mains un document contenant les bilans des trois dernières années sur les chiffres d’affaires, les charges directes et indirectes, la masse salariale, les bénéfices, l’EBE, les crédits en cours, etc. Ce sont les détails les plus importants vu l’enjeu de l’investissement.  

Sur le côté fonctionnement, ce volet intéresse aussi le futur repreneur. Indiquez dans votre dossier votre méthode de gestion de stock avec la sécurité de délivrance des médicaments pour qu’il puisse anticiper la méthode de travail dans votre officine de pharmacie. Pensez à détailler la surface de vente pharmacie, la surface de l’officine, les catégories de produits pharmaceutiques et de soins vendus, la fonction de chaque salarié et leur qualification, etc. Toutes ces informations procurent une vision globale sur la pharmacie.  

Bien se renseigner sur l’acheteur avant la vente

Non seulement l’acheteur, mais vous, le cédant, doit aussi vous informer au maximum sur le futur repreneur de votre pharmacie. Les plus importants critères imposés par la législation française sont : la possession d’un diplôme de pharmacien vérifiable dans le tableau de l’Ordre National des Pharmacies, la condition de nationalité française et la condition de moralité.

Sur l’aspect financier, la connaissance de la capacité bancaire de l’acquéreur ainsi que le calcul du solde net après cession sont deux choses essentielles. Un investissement comme tel oblige l’acheteur à procéder à un prêt et seule la banque peut valider ou non cette demande en fonction de son dossier. Il est préconisé, en effet, de bien décrypter leurs informations. D’ailleurs, d’autres aspects entrent en jeu pour la cession d’une pharmacie. Comme il s’agit d’un fonds de commerce, les contrats de travail ne doivent pas changer. De ce fait, il faut vous assurer que le futur acquéreur peut garantir la reprise de toutes les activités avec le personnel y travaillant déjà. Pour réaliser tout ça avec une efficacité, il est idéal de toujours avoir recours à un expert en la matière pour vous accompagner dans le décryptage du profil de l’acheteur.

Quitter la version mobile